lundi 28 avril 2014

Ressuscités avec le Christ


"Nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ c’est par grâce que vous êtes sauvés ; il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ" Eph 2.5-6

Beaucoup de nos contemporains voient la vie chrétienne comme une adhésion à quelques doctrines de base : l'existence de Dieu, la naissance, la mort et la résurrection de Jésus, l'autorité de la Bible... Parfois même dans les milieux évangéliques, la conversion à Jésus-Christ est comprise comme l'adhésion à quelques "lois spirituelles" suivie de quelques pratiques.

Dans la réalité, et en écoutant plus attentivement le message biblique, la vie chrétienne peut être comparée à une résurrection personnelle au plus profond de notre être. Nous étions comme morts spirituellement, c'est-à-dire, coupés de la véritable vie, celle qui est en Dieu. Cette mort est liée à notre pratique du mal, mais aussi à notre appartenance à une humanité maudite par son rejet de Dieu.

La venue de Jésus-Christ dans le monde s'est accomplie en vue d'une immense réconciliation avec Dieu, où, à travers sa mort, il vient prendre la malédiction et notre mort, puis à travers sa résurrection, nous entraîner dans cette puissance de vie. L'expression que Paul emploie pour "rendre à la vie avec lui", est en fait un seul mot avec un préfixe "syn" qui marque fortement le lien avec Jésus-Christ. La vie de résurrection du Christ devient désormais notre vie. Jésus a enseigné cette réalité avec l'image d'un sarment greffé à un cep de vigne. Une nouvelle sève coule dans l'âme du chrétien, à travers la vie de résurrection ou la vie de l'Esprit.

A cela s'ajoute le partage de la position céleste avec le Christ. "Il nous a fait asseoir dans les lieux célestes avec lui". Cette expression désigne probablement l'arrachement de l'univers de ténèbres, de péchés et de mort dans lequel nous baignons habituellement. La conséquence est qu'il est possible de vivre spirituellement dans un autre environnement, celui de sa présence.

Le grand défi est désormais de désirer marcher en nouveauté de vie, en affirmant ces acquis prodigieux dans la foi : "Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre" (Col 3.1-2).




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire